Revenir en haut Aller en bas

Naruto Hentai

Forum interdit aux moins de 18ans.

  • Histoires v1
  • Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    join the party. • ft. aina & yuna.

    avatar





    Invité
    Invité
    Dim 28 Fév - 16:48


    ❝Aina x Yuna

        ♦ See you again



    Oui je l'avoue, par le passé il m'était impossible de résister à l’attrait des montagnes, et à la fin je m’éclipsais dans le bois des hauts bambous aux troncs satinés, baigné d’une lumière verte et oblique. Je prenais un chemin rocailleux qui menait jusqu’aux magnifiques et fières montagnes orientales. M’enfonçant dans la forêt de bambous afin de guetter cerfs et renards et d’entendre au dessus de ma tête le cri mélancolique des milans. Tandis que je traversais les rues de Kiri alors que je croyais me trouver près des rizières où les lys rouges de l’automne étaient déjà en fleurs et je croyais par la suite, humer des parfums d’aliments portés par le vent. Il faisait nuit, et la lune s'éveillait pleinement dans le ciel.  Je sais bien que dans des villages reculés, d’autres assurément doivent contempler cette lune. Qui jamais quel veilleur revendique la nuit… Au vent invisible de la montagne, très fort le cri d’un cerf frémit au fond du cœur, et quelque part un rameau laisse tomber au creux de ma main…une unique feuille. Une feuille si verte qu’elle serait invisible dans l’herbe. J'avais fuit le pays de l'eau pour éviter quelques soucis de traque avec les Oi-nin de Kiri. Je ne voulais pas retourner au village, je jouissais d'une liberté certaine en restant indépendant. Je n'avais plus ma tête dans le Bingo Book par chance, après discussion avec l'ami de mon défunt maître. Respirant profondément, ils insistaient pour que j'alimente leur force militaire grâce à Rokubi, mais il était hors de question.

    J'avais réussi à prolonger ma technique du Henge pour que mon corps repose sous une autre apparence. Grâce à ma quantité de chakkra faramineuse je pouvais me le permettre, et me créer une identité qui voilait mes airs de Jinchuuriki ou renégat. J'ai passer les grandes portes de Konoha en même temps que différents marchands que j'avais épaulé durant un long trajet pour gagner leur confiance. Il me fallait un refuge, un endroit où je pouvais m'installer un instant avant de repartir. Rejoignant les quartiers peu côtoyés du village caché de la feuille, je n'avais de cesse des pensées amicales pour le jeune Naruto, Sakura et Yamato. De bons liens s'étaient installés entre nous. C'est alors que je repris ma forme initiale, celle du véritable Utakata en kimono cyan. Soupirant de soulagement, je finis par découvrir une bâtisse qui aiguisa mon intérêt. Un petit sourire aux lèvres, je pris les devant. Mes pas me guidaient sensiblement vers ce lieu, où j'ai pris l'initiative d'entrer. Pénétrant dans ce qui semblait être une maison de joie, l'atmosphère me semblait tout à fait familière, comme si les plaisirs charnels m'habitaient depuis des décennies.


    « Un lieu qui respire l'utopie. »

    ❝ vie éphémère. ❞
    made by MISS AMAZING.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar





    Invité
    Invité
    Mer 2 Mar - 14:59

    "Agréable nuit "
    Aina / Utakata


    Le chant mélodieux de quelques mésanges, le bruissement des feuilles des arbres environnant, le clapotement de l'eau dans le petit bassin encerclé de galets. L'ambiance promouvait l’aspect de quiétude itinérante à un jardin apportant une certaine introspection. C'était en tout cas dans ce cadre que se trouvait Yuna. En tailleur, calme et apaisée, les yeux clos et le visage serein, ses mèches améthystes cachaient comme à son habitude son œil gauche. Frissonnante sous la brise, sa crinière ondulait telle une vague venant s'échouer sur les côtes. Délicatement assise sur les lattes d'un planché fin fait de bois noble, la jeune femme cherchait le calme pour se ressourcer, laisser son esprit s'évader vers des contrés verdoyantes où l'esprit gambade malicieusement sans se soucier du temps présent. Sous le couvert d'une toiture fine la protégeant alors des quelques nuages assombrissants le ciel et le risque d'averse qu'ils apportaient avec eux. Elle laissa sa main lentement glisser jusqu'à un manche d'une facture qui frôlait la perfection. Laissant ses doigts fins le parcourir sur sa longueur quelques instants, lui infligeant par la même occasion un frisson tout le long de son bras fin à peine dissimulé par la manche de son kimono. Le visage si apaisé exprima enfin un semblant d'émotion, un plaisir particulier, la ravissante propriétaire se mordilla doucement la lèvre inférieur alors qu'elle rendait son geste plus érotique. Enlaçant cette longue poignée de ses extrémités fuselés comme s'il s'agissait d'un membre masculin dont elle prenait le plus grand soin. Un léger sourie en coin anima son visage, elle laissa naître ses perles bleutés pour fixer son environnement, laissant tomber sa tête sur le flanc pour visualiser avec plus d'insistance l'objet de toutes ses convoitises.

    Une Naginata, bardé de moulures d'or et d'argent, somptueuse arme d'hast qu'elle chérissait tel sa progéniture. L’empoignant avec plus d'aplomb elle se redressa alors en s'appuyant sur cette dernière. Dévoilant ainsi les côtés fendu de son hakama, dévoilant ses cuisses et la naissance de ses fesses. Les soubresauts de son corps pendant la descente des quelques marches qui la séparait du jardin de cette court intérieur faisait délicieusement rebondir sa poitrine opulente. D'un geste gracieux, l'arme tournoyait avant d'entamer une danse guerrière gracieuse et mortelle. Une ombre pourtant plus fine c'était invité au spectacle, grossièrement dissimulée derrière un poteau qui soutenait la toiture, la silhouette féminine semblait envoûtée par le spectacle. Au sons lointain des shamisens qui œuvraient dans les différentes pièces du domaine pour distraite la clientèle, Yuna était plongée dans une transe, lacérant le vent de sa lame tranchante et ses mouvements enjôleurs et hypnotisant. Légèrement essoufflée, la maîtresse des lieux s'arrêta, un léger sourire aux lèvres alors qu'en se retournant elle pouvait constater qu'une de ses jeunes fleurs l'observait depuis probablement un certain temps. Se rapprochant alors, ondulant des hanches, Yuna passait son indexe sous le menton de la jeune femme en gardant son expression si pénétrante.

    -Tu souhaitais me dire quelque chose petite fleure ? Disait-elle de son timbre chaleureux.

    Rougissante, la jeune employée portant les couleurs du domaine, à savoir le rouge et le blanc, détournait le regard quelque instant avant de répondre qu'un invité particulier avait poussé les portes de leurs maisons. Cette perspective ravissait l'Uchiha reconvertit, qui déposa furtivement ses lèvres sur celles de sa jeune Maiko, la remerciant de cette information. Elle l'abandonna ainsi, faisant disparaître sa précieuse arme dans un scean qu'elle portait sur elle. Traversant les pièces et attirant les regards des clients qui s'adonnaient à divers ébats ou plaisirs plus classiques. Arrivant à ce qu'on pourrait appeler la réception, elle pu observer le jeune homme. Charmant et distingué, un cilent sortant de l'ordinaire et sans doute bien plus intéressant que le quotidien de vieux dépravés bedonnants. S'inclinant légèrement devant cet invité de marque Yuna se releva avant de le fixer de son regard bleuté, adoptant une sature révélant son décolleté provocateur tout en finesse et subtilité.

    - Je vous souhaite la bienvenue dans notre humble maison, charmant voyageur.

    Avant cela, elle avait fait quémander sa jumelle Aina, qui se trouvait ailleurs dans le domaine, un invité particulier devait bien recevoir l’accueil des deux maîtresses des lieux.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar





    Invité
    Invité
    Dim 6 Mar - 22:20

    " Join the Party "
    Yuna & Utakata


    Une journée magnifique, ou plutôt parmi tant d'autres depuis quelques semaines. Le temps est en effet clément avec le village caché et tout semble plus gai avec cette lumière qui baigne les environs. Chacun à un sourire sur les lèvres, la lumière revigore les habitants, tous sans exception.

    Une demeure, plus que les autres, semble profiter de ce temps si merveilleux, de belles plantes flânent dans divers endroits de la maisonnée et vont même rejoindre les jardins, s'arrosent en criant comme des petites filles pendant que d'autres s'adonnent a des plaisirs coupable dans les sources fraîches. Au milieu de ce petit paradis un souffle régulier et lent empli une pièce sombre, il est si calme et léger qu'on pourrait croire qu'il vient d'une personne assoupie. Une quiétude s'installe avec ce son si gracieux, une quiétude éphémère, car une ombre semble se lever, un éclat luit dans le noir de la pièce et un bruit métallique fini par raisonner. Aina Uchiha, la plus frivole des deux sœurs, ne néglige pas son entrainement quotidien. C'est d'ailleurs l'une des rares choses que la demoiselle s'astreint à faire avec assiduité. La tenue qu'elle porte met aussi bien en valeur ses formes que ses yeux, mais dans cette pénombre, personne ne peut profiter de la beauté fragile de la demoiselle.
    Spoiler:

    Elle manie ses Saïs avec une délicatesse qui tranche avec la vivacité dont elle use pour les planter dans l'air ou dans les mannequins. On pourrait même croire à une danse si on ne prête pas attention aux armes mortelles qui reposent dans ses mains, et son visage est serein mais fermé en même temps.

    C'est un filet de lumière qui vient envahir la pièce et briser cette démonstration. N'importe quel guerrier aurait lancé son Saï sans réfléchir vers cette source de lumière, mais Aina se contente de poser les yeux sur la silhouette. Le parfum qui envahit la pièce est la raison de sa passivité, c'est celui d'une de leurs "filles". Ces traits redeviennent doux et elle regarde la belle qui est venue la voir.

    - Un souci ?

    Ce calme et cette beauté intimident la jeune femme, tout autant que le regard pénétrant de la belle Yuna.

    - Votre... votre sœur vous demande, il y a un invité.

    - Dis lui que j'arrive, et que je me change avant bien évidemment.

    Et là cette maison la plus grande du quartier si peu fréquenté et fréquentable semple pourtant passer du calme enfantin à l'euphorie en a peine une seconde, et il faudrait être aveugle pour ne pas profiter de ce spectacle plein de volupté et de sensualité... Après tout, les plus belles fleurs de Konoha travaillent dans cet établissement, et quand elles se mettent en quatre pour accueillir leurs visiteurs, nombreux sont les regards qui se posent sur la demeure aux portes très rarement closes.

    La Uchiha prendra en tout cinq petites minutes pour se rafraîchir convenablement et passer une tenue plus digne d'une maîtresse de maison. Elle sait que sa beauté sera effacée par sa sœur, mais plutôt que de jalousie, le sentiment qu'elle en retire est de la fierté. Et quand à son retard, elle ne s'en inquiète que peu, Aina sait que sa sœur se doute du pourquoi elle est longue à venir, chacune des jumelles connait le rythme de vie de l'autre sur le bout des doigts. Quand à leur hôte... Il est entre les meilleures mains qu'il soit dès lors que Yuna sera arrivée.

    Quand elle les rejoint enfin, un kimono recouvrant ses formes et les épousant avec grâce, elle s'incline devant Utakata. Elle prend ensuite place au coté de sa sœur qu'elle chérit tant. Il ne peut que voir le charmant décolleté de la seconde maîtresse de maison.

    -Je vous prie humblement de pardonner mon retard cher voyageur

    Spoiler:

    Revenir en haut Aller en bas
    avatar





    Invité
    Invité
    Sam 12 Mar - 14:10
    Utakata a écrit:

    ❝Aina x Yuna

        ♦ See you again


    Je restais figé. Ne montrant qu'aucune expression d'étonnement. Mais en moi, je sentis comme une chaleur réconfortante. En les regardant je sombrais dans un propre rêve éveillé. Leur corps, leur visage, leur poitrine. L'ensemble de ces formes généreuses couplées à une évidente assurance... Tout cela renvoyait à un monde de sérénité. Au jour comme la nuit, alors que la nuit est emplie d'une grande clarté, la moindre lumière sur leur visage venait me procurer un sentiment de bienveillance. Ce caractère qui était de l'ordre de l'esprit rejoignait ce monde de spiritualité qui émanait de ces jeunes femmes. Formant ainsi un cycme sans fin. Leurs vêtements renvoyait une certaine sensualité très appréciable, tout en dégageant une spiritualité peu commune. Je pouvais les apparenter limite à un idéal féminin, elles en avaient certainement confiance. A les voir, elles constituaient définitivement ces trois piliers : force sagesse et beauté. Caractéristiques dont je ne pouvais me passer chez une femme. Elles tenaient certainement une place importante dans la loge du symbolisme de l'érotisme. Tout temple s'élève en prenant appui sur des piliers après tout, si l'un d'eux cède, tout l'édifice s'effondre. La force soutenait, la beauté ornait et la sagesse présidait le bon développement de leur mentalité. Cette notion d'harmonie nous faisait passer de la beauté morale à la beauté matérielle.

    L'idéal féminin a toujours été un amalgame de plusieurs qualités, tantôt répréhensibles, tantôt adulées. Beauté physique possédée par ces femmes, mais encore... vivacité de l'esprit, force de caractère, prestance, port altier, tenue vestimentaire tout comme le flamboiement, ont été également comptés pour beaucoup dans la construction de ces nombreux idéaux féminins et ce depuis plusieurs temps. Ces notions je me les appropriais afin de me demander qui serait apte à me faire ployer, et elles, elles semblaient en être capable. Je m'enlisais dans un silence des plus persévérants alors qu'un sourire était déjà présent sur le coin de mes lèvres. Dans ma tête tout dura un temps encore indéfini... alors que dans la réalité les mots qui allaient sortir avec parcimonie d'entre mes lèvres devaient chevaucher les paroles des jeunes femmes. Ces femmes éclatantes dont le rayonnement était bien souvent fabuleux, ne pouvait qu'exciter l'admiration et le désir des plus magnanimes tout en suscitant la haine et le mépris de celles qui ne pouvaient tolérer une telle concurrence. Je m'inclinais suite à leur première approche, lentement et sûrement. Gardant une aisance totale au niveau de ma gestuelle je finis par me prononcer :

    « Enchanté. Je vois que votre relationnel n'a d'égal que la beauté qui se manifeste de votre être. Difficile d'en voir les limites. »

    Prononçais-je d'un ton peu cérémonial, mais simple, toujours ponctué à un sourire. Mon regard jonglant avec amusement entre les deux jeunes femmes. Me grattant très légèrement le menton tout en réajustant ensuite mon kimono cyan. Je repris une brève bouffée d'air pour ensuite reprendre la parole :

    « Je pense avoir avoir affaire aux maîtresses de maison ? Vous me trouveriez envahissant si vous aiguisez mon intérêt ? Ou cela s'apparente au culot ? Je peux me montrer plus familier aussi. »

    ❝ vie éphémère. ❞
    made by MISS AMAZING.
    Revenir en haut Aller en bas





    Contenu sponsorisé
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Naruto Hentai
  • Histoires v1
  • -
    Sauter vers:
    La date/heure actuelle est Lun 24 Sep - 23:47