Revenir en haut Aller en bas

Naruto Hentai

Forum interdit aux moins de 18ans.

  • Histoires v1
  • Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    Quand les fantasmes deviennent réalité... [Pv Senju Magato]

    avatar





    Invité
    Invité
    Mer 13 Jan - 23:23
    C'était une journée tout à fait normale pour Kyomi. En tout cas, jusqu'à présent. Son restaurant était pratiquement rempli, les serveurs et serveuses faisaient leur boulot convenablement... pendant qu'elle aidait les cuisiniers dans la cuisine, à préparer les nombreux sushis et autres plats commandés ici. Bref, tout se passait bien... ça roulait, sans être atrocement débordant. Le genre de temps parfait selon elle. Les clients semblaient bien apprécier son restaurant, que ce soit pour manger normalement, ou les menus spéciaux qui avaient rapidement fait le tour de Konoha avec le bouche à oreille. Même, des ninjas de d'autres villages venaient parfois ici incognito pour venir goûter à ce menu spécial qui en faisait saliver plus d'un... Et c'était sans doute le but. Bref.

    Comme elle était une bonne hôte, Kyomi se chargeait d'accueillir les clients par elle-même, et les placer selon ce qu'ils désiraient. Car en effet, ceux qui commandaient le menu spécial avaient droit à une pièce privée, pour ne pas être dérangés par les yeux de tout le monde, et également, pour que les «tout le monde» qui ne voulaient pas le menu spécial, ne soient pas forcés d'endurer des situations érotiques sans leur consentements. Lorsque la petite clochette tinta alors, et que la porte s'ouvrit, la jeune femme sortit des cuisines pour venir accueillir le beau jeune homme qui venait d'entrer.

    - Soyez le bienvenu dans mon restaurant...

    Dit-elle en s'inclinant un peu devant le nouveau client qui venait d'entrer. L'avantage ici, était que tout faisait japonais traditionnel... la musique, le service... les serveurs et serveuses étaient tous en kimono traditionnel, et le menu n'offrait que des plats japonais, comme des sushis, soupes miso et autres trucs du genre... même des ramens, même si cela faisait concurrence à l'autre petit fast-food de ramens à l'intérieur de Konoha.

    - C'est pour le menu régulier ou le menu spécial ?
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar





    Invité
    Invité
    Jeu 14 Jan - 9:05

    Magato rentrait de mission. Comme d'habitude, celle-ci avait été une véritable plaie. Depuis quelques temps déjà, on ne parvenait à lui confier que des tâches secondaires et du travail ingrat... Il fallait croire que les gens étaient trop occupés à s'envoyer en l'air pour donner du boulot à d'honnêtes ninjas. Enfin, honnête, ça restait à prouver... Toujours est-il qu'il rentrait de sa journée, plus éreinté par la frustration que par un réel labeur, et avait besoin de se relaxer. Fort heureusement, il avait au moins pu toucher un salaire correct, suffisamment pour se payer le restaurant sans que ça n'affecte son loyer. Usé comme il l'était, le moins qu'on puisse dire était qu'il n'avait pas envie de cuisiner... Et il pouvait bien se faire plaisir une fois de temps en temps. Compte tenu de son faible talent culinaire, son estomac le remercierait.

    Le shinobi ne sortait que rarement, si bien qu'il n'avait aucune idée de la qualité des services qui bordaient son appartement. Néanmoins, il avait entendu des rumeurs sur l'un d'entre eux, qui proposait à ses heures des plats très particuliers... Peut-être est-ce pour cela qu'il reconnut l'enseigne sans pourtant jamais y être allé. À défaut de meilleure idée, il ne voyait pas de raison de ne pas y aller, et peut-être vérifier à quel point ces histoires étaient vraies. Lorsqu'il passa la porte, il fut accueilli par un tintement qui aurait probablement assombri son humeur si une charmante serveuse n'était pas apparue pour le saluer. Celle-ci ne manquait pas de charme, il fallait bien l'avouer ; sans doute assez pour que les gens soient prêts à payer... Il commençait à comprendre ce qui se tramait, ne doutant pas de l'apprécier.

    Bonsoir... Vous avez encore de la place ?

    Il fit mine de regarder dans la salle par-dessus son épaule, persuadé qu'elle suivrait le mouvement. Ce qui lui donnait toute latitude pour l'observer plus avant, elle et ses formes... Appétissantes, le mot était approprié. Les autres membres du personnel étaient elles aussi attractives, mais sans réussir à rivaliser - il se demanda si c'était fait exprès. Les pensées lubriques lui venant naturellement à l'esprit, il ne put que se dire combien ce kimono serait facile à enlever. Par chance, il réussit à se calmer avant que l'envie qu'elle suscitait en lui ne devienne trop manifeste. Lorsqu'elle lui présenta ses choix d'une phrase bien huilée, il avait déjà décidé, les pancartes présentes à l'intérieur en dévoilant bien assez. Il se pencha vers elle pour lui murmurer au creux de l'oreille :

    Très spécial, en fait : ce serait possible de vous mettre dans mon assiette ? Ayant réfléchi à la somme qu'il avait sur lui ensuite, il précisa : Je suis prêt à payer le double du prix.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar





    Invité
    Invité
    Jeu 14 Jan - 11:36
    Kyomi reconnu l'homme devant elle, qui était un ninja tout de même reconnu à Konoha, simplement car il descendait du clan Senju, un des plus puissants du village. Enfin, elle le reconnu sans vraiment le connaître, donc elle ne fit que reconnaître son visage quoi. Et elle devait avouer qu'elle l'avait toujours trouvé plutôt attirant... Mais bon, c'était une autre histoire. Elle ne devait pas se laisser distraire. Le voyant regarder par-dessus son épaule, elle fit évidemment de même et se tourna un peu de côté pour regarder la pièce. Celle-ci était bien remplie mais il restait quelques tables de libre, oui, et une pièce réservée au menu spécial d'encore vide, alors sans problèmes.

    - Oui, bien sûr...

    Se retournant de nouveau vers lui, la jeune femme fut surprise de le voir s'approcher d'elle et se pencher pour venir murmurer à son oreille... Mais la surprise fut encore plus présente suite à ses paroles. Il la voulait elle sur son menu ? Oh... et apparemment il était prêt à y mettre le prix... Évidemment, elle vit en cette opportunité l'argent de plus qu'elle pourra mettre à son restaurant... car après tout, ça coûtait cher les ingrédients nécessaires, payer les employés et tout... surtout celles acceptant d'être sur le menu spécial... La jolie blonde sembla hésiter un bref instant, se mordillant un peu la lèvre inférieure de façon plutôt sensuelle, tout en rougissant doucement, sans vraiment s'en rendre compte. Servir de menu voudrait dire ne pas pouvoir accueillir les clients, mais ça elle pourra placer une serveuse à l'accueil... Cela voulait aussi dire que les cuisiniers allaient devoir se débrouiller sans elle... Bon, ils devraient sans doute y arriver sans problèmes. À cette heure, les clients devenaient moins fréquents, donc ça pourrait aller.

    - Hm... d'accord... Mais cela prendra légèrement plus de temps, je devrai trouver quelqu'un pour me remplacer en cuisines... Suivez-moi je vous pris...

    Elle agrippa une feuille de menu, et le conduisit dans une pièce spéciale vers l'arrière du restaurant. Derrière des rideaux rouges au fond, se tenaient quatre portes, toutes menant vers des pièces privées et insonorisées... La jeune femme ouvrit la porte, laissant son client entrer en premier. La pièce contenait une douce musique traditionnelle, le son étant plutôt bas, juste pour dire que ce n'était pas silence, sans pour autant être dérangeant, et une douce odeur légère d'encens emplissait la pièce. La table était un kotatsu traditionnel, noir pour rester dans le neutre et ne pas piquer les yeux avec trop de motifs, et il y avait quelques plantes ici et là dans la pièce pour l'ambiance.

    Kyomi servit un verre de Sake, inclus dans le menu, au client qui prit place, posant la bouteille ensuite à côté du verre, et elle lui tendit le menu. Menu, car le client pouvait choisir le genre de position qu'il désirait pour son repas... autrement dit, les femmes étaient ligotées, et plusieurs options de positions s'offraient au client. Également, il pouvait décider des sortes de sushi qu'il voudra manger, et la quantité de ceux-ci. Au prix qu'était le menu spécial, c'était sushi à volonté... au moins. Elle le laissa donc remplir sa feuille, s'inclina doucement, et repartit en cuisines pour aller se préparer...
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar





    Invité
    Invité
    Jeu 14 Jan - 12:32
    La jeune femme avait l'air d'apprécier l'offre. Le détachement tout professionnel qu'elle arborait l'instant d'avant s'était volatilisé au profit d'une gêne bien plus intime... Ce qui ne l'attirait que davantage. La manière qu'elle avait de se mordiller la lèvre, en particulier, lui donnait envie d'y goûter - pour commencer. Le reste était encore à déterminer. À aucun moment elle ne le laissa croire à un acte préparé : elle était purement, simplement flattée. Était-ce si rare que quelqu'un ose lui demander ? La première fois, peut-être ? Il faudrait songer à lui demander... Une fois que le brouhaha de sa clientèle se serait éteint au profit d'une ambiance plus privée, mais non moins animée.

    Ses paroles étaient tout ce qui la rattachaient encore à son poste d'employée - ou plutôt de gérante, à ce qu'il croyait deviner - et même elles ne seraient bientôt plus là pour y aider. Après tout, on ne parle pas la bouche pleine ; et si c'était lui qui était venu manger, il espérait que les mets lui plairaient autant qu'à lui. Pour achever de la convaincre, il passa la main dans le creux de ses reins, faisant mine de l'écarter de la trajectoire d'un client qui se dirigeait vers la sortie. Se réjouissant de cette proximité, il n'hésita pas à lui glisser la main aux fesses. Si elle était aussi ouverte qu'elle en avait l'air, elle ne risquait pas de s'en formaliser...

    J'espère que vous n'êtes pas trop fatiguée... lui glissa-t-il tout bas en prévision de ce qui l'attendait.

    Que cela ait joué un rôle ou non, il ne pourrait le savoir, mais elle décida d'accepter le marché. En réponse, son visage impassible se para d'un léger sourire. Elle n'aurait pas à le regretter. Du moins, pour autant qu'il s'en souvienne, aucune de ses conquêtes passées ne s'en était jamais plaint... Lui emboitant le pas, il se laissa guider vers une pièce plus à l'écart. Il n'était pas dur de deviner qu'elle était consacrée à ce genre d'activité. Malgré le léger parfum qui flottait dans les airs, il n'avait aucun mal à imaginer la valse des corps qui s'était déroulée ici quelques heures auparavant - voire minutes, qui sait.

    Prenant la coupe de saké qu'on lui tendait, il en avala une première gorgée. La regardant s'éloigner, il ne se priva pas de la reluquer : le but n'était pas ici d'être vulgaire, mais bien de lui témoigner son plus vif intérêt. Si l'ensemble de sa personne avait de quoi nourrir une imagination grivoise pour un bon moment, c'était encore son charmant fessier qui retenait le plus son attention. C'est pourquoi il n'hésita pas à cocher l'option anale sur le menu qui lui était si généreusement proposé, dédaignant même la plus conventionnelle. Ça lui ferait une raison de repasser.
    N'oubliant toutefois pas ce pourquoi il était là, il sélectionna plusieurs sushis parmi ses préférés, sans trop regarder les prix ; il lui devait bien ça. Une fois que ce fut fait, il entreprit de se mettre à l'aise, se retenant de libérer une verge déjà raide des tissus qui la retenaient. Si l'idée lui plaisait autant qu'elle en avait l'air, il n'aurait plus longtemps à attendre, de toute manière...

    Ne fermez pas la porte. demanda-t-il quand elle finit par revenir.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar





    Invité
    Invité
    Ven 15 Jan - 9:22
    Une fois la feuille remplie, la jeune femme quitta la pièce, retournant alors dans les cuisines. Étant effectivement gérante ici, elle désigna une des serveuses pour s'occuper de l'accueil des nouveaux clients, et prévint les cuisiniers de demander de l'aide au plongeur s'il y avait une urgence, expliquant la situation. Bon... Elle n'avait jamais vraiment servit elle-même de menu en vérité, alors elle ne sut pas trop comment cela allait se passer... Elle commença par aller prendre une douche rapide pour être sûre d'être propre... de partout, vu ce que l'homme avait coché comme option sur le menu... Puis elle retourna en cuisines, où elle se déshabilla totalement. En effet, elle allait être préparée avant d'arriver dans la salle. C'était les serveurs normalement qui s'occupaient d'emmener les plats déjà préparés aux clients.

    Kyomi grippa donc sur le plateau prévu à cet effet, rougissant comme une pivoine de se retrouver dans ce genre de situation. Au moins, son équipe fit preuve de professionnalisme, les cuisiniers ne cherchant pas à la peloter... Elle fut simplement ligotée; allongée contre le plateau plutôt large, elle se retrouva avec les chevilles ligotées à ses poignets, de sorte que ses jambes soient bien redressées, et que son intimité, ainsi que ses fesses et son anus, soient bien visibles... Son corps fut donc recouvert de sushis en tout genre, venant cacher ses parties intimes, ses mamelons... certains furent aussi posés contre ses cuisses, ses jambes, ses bras... Pour qu'elle ne puisse pas ouvrir la bouche, un petit bol de sauce soya fut posé entre ses lèvres. La jolie blonde devait donc garder la position... bon sang... Elle sentait son cœur battre la chamade. Et pourtant... elle sentait l'excitation grimper en elle.

    Le plateau fut donc placé sur un chariot, qui fut poussé par deux cuisiniers jusqu'à la salle où se tenait l'homme. La jeune femme ne pouvant pas bouger, les deux hommes agrippèrent le plateau, pour le poser sur la table. Le menu était donc servit... et pour obéir aux demandes du client, ils laissèrent la porte ouverte. Kyomi n'avait jamais été aussi embarrassée de toute sa vie... tout le monde pourrait la voir... Elle croqua un peu dans le bol entre ses lèvres, sans rien faire renverser de son contenu.

    - Hmmm.....

    Revenir en haut Aller en bas
    avatar





    Invité
    Invité
    Mar 19 Jan - 8:59
    La patronne lui fut servie sur un plateau... Littéralement. En effet, ça n'avait pas pris longtemps. Le Senju en vint presque à questionner l'utilité des liens qui la retenaient : elle n'avait pas vraiment l'air de vouloir détaler, bien au contraire. Remerciant les deux serveurs d'un signe de tête, il s'empara des baguettes offertes avec son menu, se demandant par où commencer. Il était rare qu'un plat le mette autant en appétit, lui qui mangeait d'ordinaire plus par nécessité que par plaisir... Voilà qui changeait sa perception du sujet.

    À peine les deux hommes furent-ils sortis de la pièce qu'il était déjà en train de sortir sa verge. Celle-ci commençait à se sentir à l'étroit dans son pantalon, et il faudrait de toute façon bien qu'il le fasse tôt ou tard ; c'était le seul « couvert » qu'il lui manquait pour apprécier son repas. Dès le moment où elle apparut à l'air libre, la jeune femme eut tout le loisir de contempler la puissante érection qui le tiraillait. Magato n'avait jamais pris la peine de vérifier, mais avait dans l'idée d'être assez bien membré... Ce que ses conquêtes avaient tendance à confirmer, mais peut-être la patronne ferait-elle exception à la règle ?

    C'est ça que tu veux ? lui demanda-t-il, sourire aux lèvres.

    Pour lui permettre de répondre, il enleva délicatement le petit bol qui lui occupait les lèvres... Et fit couler une partie de son contenu entre ses fesses, moins accidentellement qu'il n'en avait l'air. Preuve en est que dès que le filet de sauce se fut répandu le long de sa raie, il n'hésita pas à l'étaler du bout du gland ; ainsi put-elle sentir toute sa dureté, toute la vigueur qu'il était sur le point de lui infliger. Ce petit cul avait l'air bien étroit, il devait avoir bien fait de le lubrifier...

    Penché sur elle, il prit le temps de la contempler, ce qui ne fit qu'accroître le volume de la queue qu'il était sur le point de lui enfoncer. Sous le poids des aliments qui la recouvraient, la jeune femme semblait déjà en proie à une excitation certaine ; compte tenu de la température ambiante de la pièce, il doutait fort que ce soit le froid qui la fasse frissonner...

    Prenant le temps de frotter son membre prêt à l'emploi contre son fessier, il avança ses baguettes vers l'un des sushis sous lesquels ses mamelons étaient cachés. Non seulement s'en saisit-il de main de maître, mais parvint-il en plus à attraper son téton qu'il prit le temps d'étirer... La porte étant restée grande ouverte, nul doute qu'il suffirait d'un cri et tout le monde l'entendrait. Ficelée comme elle l'était, ce n'était qu'une question de temps avant que l'ambiance sonore des lieux vienne à changer...
    Revenir en haut Aller en bas





    Contenu sponsorisé
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Naruto Hentai
  • Histoires v1
  • -
    Sauter vers:
    La date/heure actuelle est Lun 24 Sep - 23:16